31 Janvier 2017 – Réunion du Comité Directeur à Addis-Abeba

La Première Dame HINDA DEBY ITNO, a pris part cet après-midi, à Addis-Abeba à la Réunion du Comité Directeur de l’Organisation des Premières Dames d’Afrique contre le VIH/SIDA (OPDAS).

L’Organisation des Premières Dames d’Afrique contre le VIH/SIDA (OPDAS) soufflera sur ces 15 bougies, le 31 janvier prochain. Membre très active de ladite organisation, la Première Dame du Tchad et présidente de la fondation grand cœur, HINDA DEBY ITNO prend part régulièrement aux assises de l’OPDAS et cela bien entendu, avant, pendant et après avoir passé la présidence de l’OPDAS à une autre Première Dame d’Afrique.

Organe spécialisé de l’OPDAS, la réunion du Comité Directeur de ce dimanche, a pour objectif d’examiner et d’adopter les points à soumettre à la 18ème Assemblée générale de l’Organisation des Premières Dames d’Afrique contre le VIH/SIDA qui se tiendra ce 31 janvier 2017, dans l’enceinte de l’ancien immeuble de l’Union Africaine à Addis-Abeba.

En sa qualité de représentante de l’Afrique centrale au sein dudit Comité Directeur, la Première Dame du Tchad, HINDA DEBY ITNO est venue s’associer à ses sœurs Premières Dames du Niger, Dr Aïssata Mahamadou Issoufou, de la Zambie, Dr Esther Lungu et du Malawi, Dr Gertrude Maseko Mutharika, présidente en exercice de l’OPDAS pour disséquer ensemble les points saillants à inscrire à l’ordre du jour de la 18ème Assemblée de l’OPDAS. C’est au bout de deux heures de travaux à huis clos, que les quatre Premières Dames et leurs représentants ont mis un terme à leurs travaux.

INTERVENTION DE SON EXCELLENCE, MADAME LA PREMIERE DAME DE LA REPUBLIQUE DU TCHAD, A L’OCCASION DE LA 14ème ASSEMBLEE GENERALE DE L’OPDAS

Madame la Présidente de la Commission de l’Union Africaine,
Mesdames les Premières Dames ;
Madame la Présidente de l’Organisation Panafricaine des femmes ;
Mesdames, Messieurs les Chefs de Délégations ;
Mesdames, Messieurs les Ambassadeurs et Chefs de Missions Diplomatiques ;
Honorables invités ;
Mesdames, Messieurs.

Permettez-moi tout d’abord de vous exprimer au nom de l’Organisation des Premières Dames d’Afrique contre le Sida, mes sincères remerciements pour avoir bien voulu honorer de votre présence cette 14ème Assemblée Générale qui constitue pour l’OPDAS, une étape charnière de la lutte qu’elle mène depuis 2002, en vue de parvenir à l’éradication de ce fléau qui prive l’Afrique de son potentiel humain. Je saisis cette heureuse occasion, pour vous adresser mes meilleurs vœux de paix, de stabilité, de santé et de progrès.

Distingués Invités, Mesdames, Messieurs ;

L’OPDAS capitalise à nos jours, plus de douze années de lutte. Elle est la seule organisation au monde qui regroupe les épouses des Chefs d’Etat dont la vocation principale est la lutte contre le SIDA. Si à ses débuts l’OPDAS a connu quelques difficultés inhérentes à la phase de lancement comme toute jeune Institution, elle se réjouit d’avoir enregistré durant son parcours des résultats significatifs grâce à l’abnégation et à la persévérance de ses membres, à l’appui multiforme et désintéressé de l’ONUSIDA et au soutien sans faille de nos Chefs d’Etat.

Mesdames, Messieurs ;

Je voudrais, avec votre permission, vous présenter une jeune tchadienne, Mademoiselle Mani Virgille Djelassem, née des parents, tous deux séropositifs. Mani est infecté à la naissance. Mani, à l’instar des millions de personnes infectées, doit sa survie à la clairvoyance des dirigeants africains, qui ont bravé tous les préjugées, les tabous pour rendre disponibles les Antirétroviraux (ARV), la prise en charge des personnes vivant avec le VIH et celles affectées par la pandémie. Nous l’avons consacré porte parole des jeunes en matière de lutte contre le VIH/SIDA, le 1er décembre 2014 à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida. Elle a tenu à venir rendre un hommage mérité à l’Union africaine pour sa vision et sa victoire sur le VIH/SIDA. Mani s’engage désormais pour que son histoire serve aux autres jeunes à voir la vie autrement, à assumer leur sérologie et à privilégier la prévention. C’est le lieu de remercier Son Excellence, Monsieur le Président de la République du Tchad et ses Pairs qui ont accepté volontairement de nous soutenir, en dépit de leurs revenus modestes, et les multiples sollicitations dont ils sont l’objet de la part de leurs populations. J’exprime aussi ma gratitude à la Commission de l’Union africaine dont l’appui technique et matériel nous a toujours été d’une grande utilité. Je ne saurais passer sous silence, la contribution combien importante du Gouvernement de la République Fédérale Démocratique d’Ethiopie qui a offert un siège à l’OPDAS et qui accorde des facilités administratives au bon fonctionnement de notre organisation.

Je vous remercie.